• Facebook
  • linkedin
  • MySpace
  • Twitter
Mardi, 18 Décembre 2018
PROB J8 Orléans - Lille : Le LMB veut stopper la cavalerie orléanaise
PDF Imprimer Envoyer
Actualités PRO

presentation_orleans_lille

Après une trêve de 15 jours liée à la fenêtre internationale (bravo aux Bleus qualifiés pour le Championnat du monde en Chine !), le Lille Métropole Basket se rend chez le leader de la division, l'Orléans Loiret Basket, ce samedi 8 décembre à 20h00. Le poids lourd de la division a commencé l'exercice comme le précédent, en favori qui assume. Le LMB de son côté sort d'un dernier match très abouti face à Nancy, qui occupait la première place avant sa défaite. Si c'est donc un deuxième everest au pied duquel les lillois se trouvent, les pentes sont tout à fait différentes. Pourquoi ? Toutes les explications ci-dessous !

Lille : Le LMB n'est jamais aussi bon que lorsqu'il est intense et surtout au complet

Vainqueur d'un (très) gros match 74-70 face à Nancy, le LMB a fait preuve d'une intensité retrouvée face à l'un des cadors de la division. Bien lui en a pris car il fallait au moins pour faire chuter une équipe qui se présentait en leader et meilleure défense de la Pro B. On peut estimer que c'est l'intensité défensive notamment sur les lignes extérieures qui a permis au LMB de se sortir de ce piège mais il faudra aussi noter que le LMB évoluait pour la première fois depuis un moment au complet. Et lorsque Jean-Marc Dupraz peut compter à la fois sur un quatuor étranger de haut vol mais aussi sur certains en mode commando (Nicolas Taccoen et Mael Lebrun notamment), Lille est capable de trouver les solutions face aux meilleurs et même de leur imposer sa loi. Après 15 jours de pause, on pourrait penser le LMB sur de sa force et régénéré. C'est oublier que Lille a du de nouveau faire face à une cascade de pépins, à commencer par Acker (pied), Ceci-Diop et Larousse (genou). Par facile de rester dans le rythme après une si longue période d'arrêt, qui plus est lorsqu'on ne peut s'entraîner au complet. Contre Orléans, le LMB devra veiller à tenir le rythme de la rencontre pour éviter que l'adversaire ne prenne feu comme ca avait pu être le cas la saison passée (104 pts encaissés). On aura un œil sur Rakeem Buckles. il est indéniable que le poste 4 américain monte en puissance. Après 4 premières journées en-deçà de ses standards (10 pts à 37%), il a haussé le ton depuis la mi-novembre (14 pts à 47% aux tirs). Et son évaluation a plus que doublé dans le même temps (8.25 contre 16.7 depuis le match contre Le Portel).

Orléans : Une cavalerie au triple galop mais plus seulement

On aurait presque pu faire la même présentation que la saison passée : une attaque feu emmenée par des joueurs bien au-dessus du niveau de la division. C'est toujours vrai. Avec la deuxième meilleure attaque de Pro B (derrière le promu Gries), Orléans semble à nouveau très armé offensivement, jouant un basket à la fois up-tempo et fait de prises de risque souvent payantes. L'OLB présente ainsi un pourcentage collectif de réussite aux tirs hallucinant (49.5 %) et un nombre de balles perdues assez faible au regard du rythme plus que soutenu joué (13.7 bps/match). Mais alors quelle différence avec la saison passée ? Et pourquoi croire en une équipe, à nouveau le plus gros budget de la division mais qui a été battu dès les quarts de finale par Rouen en 2018 ? On serait tenté de répondre : parce que le club a retenu la leçon. Sur la base d'un petit noyau de la saison dernière (Judith, Curier, Halilovic, Mbida, Moendadze, Mutuale), Castano est venu ajouter une dimension athlétique et défensive avec Fukuade et Spearman notament. on a pu voir cette qualité défensive à l'œuvre déjà à plusieurs reprises cette saison, notamment contre Evreux, Poitiers, Saint-Chamond ou encore Denain, tous restés sous la barre des 70 points ! Au rayon des individualités, on aura un œil sur un trio qui fait mal à tout le monde depuis 2 mois : le meneur Jefferson cumule 16.3 pts à 50.7% (dont 49% à 3 points avec plus de 7.5 tirs pris par match derrière l'arc !), Fukuade est physiquement intenable (15.3 pts à 56%) et Halilovic présente un talent bien supérieur à la plupart de ses adversaires sur le poste de pivot (14.1 pts/7.8 rbds). Les trois tournent à 19.4 d'éval ou plus. Difficile de trouver un point faible à cette équipe même sur son banc (Mbida, Moendadze, Curier)

Les infos du match

ORLEANS LOIRET BASKET - LILLE METROPOLE BASKET

Samedi 8 décembre - 20h00

Palais des Sports - Orléans

© photo : Christophe DELRUE