• Facebook
  • linkedin
  • MySpace
  • Twitter
Samedi, 04 Juillet 2020
PROB J9 Lille - Paris : Confirmer à domicile
PDF Imprimer Envoyer
Actualités PRO

presentation_lille_paris

Après son enchaînement de deux succès face aux cadors de la division, Nancy puis Orléans, le Lille Métropole Basket entrevoit une rencontre importante face à Paris Basket ce vendredi 14 décembre. Toujours douzièmes, les lillois ont ramarré le groupe des playoffables et doivent poursuivre leur série pour continuer leur remontée. Mais Paris s'améliore à chaque sortie, devenant un peu plus journée après journée, l'équipe que personne ne veut affronter.

Lille : L'embellie lilloise

Lille semble être sorti de sa période difficile puisqu'il reste sur deux probants succès face à des cadors de la Pro B. Mais rien ne doit être considéré comme acquis, chaque week-end est un retour au combat. Une attitude de guerrier que les lillois semblent avoir retrouvé, notamment sur le plan défensif. Trop laxistes sur les premiers mois de compétition, les RedGiants ont depuis serré la vis, limitant Caen, Nancy et Orléans à 70 points ou moins. Cette qualité première, qui en fait presque l'ADN de cette équipe, permet également au LMB de trouver du rythme en attaque, dans l'exécution des systèmes d'une part (6 ballons perdus contre Nancy, 20 passes décisives contre Orléans) mais aussi dans la réussite aux tirs d'autre part (48% à 3 points contre Nancy, 50% contre Orléans). Au cœur de cette période faste, on retiendra plusieurs hommes : Acker et Buckles face à Nancy (31 points/47 d'évaluation cumulés), toujours aussi décisifs dans le money-time. Lebrun et Suka-Umu à Orléans (36 pts/8 rbds/11 pads/44 d'évaluation cumulés), motivés comme jamais pour porter leur équipe face au leader.

Paris : Décollage difficile

Constitué sur le tard, le club de la capitale n'a réellement pu attaquer sa structuration et son recrutement que début juillet. Avec un bon mois de retard sur tout le monde, le Paris Basket de David Kahn a donc recruté Jean-Christophe Prat comme coach et constitué un groupe plutôt bien balancé, à la faveur il est vrai de moyens déjà conséquents pour un promu (2.3 millions d'euros). Mêlant jeunesse et expérience, travailleurs de l'ombre et talents purs, le groupe a plutôt fière allure sur le papier. Néanmoins, les résultats se font pour le moment un peu attendre. Sortis de la Leaders Cup et de la Coupe de France, les parisiens pointent actuellement à la dernière place de la division, avec une victoire au compteur. Si on suit donc les courbes de victoires des deux équipes, pas grand-chose à craindre pour les lillois. Oui ou plutôt presque… On serait même tenté d'être méfiants ! Sans parler de décompression lié à deux grosses perf lors des journées précédentes, les lillois devront surtout penser au fait que Paris l'avait emporté en phase de poule au Palais Saint Sauveur, au terme d'un match maitrisé. Par ailleurs, si on jette un regard plus appuyé sur la physionomie des défaites parisiennes, on constatera que le groupe progresse à vue d'œil et qu'il joue désormais sa carte à fond, comme contre Rouen la semaine passée. Les parisiens menaient même de 13 points au cœur du deuxième quart-temps. Encore devant de 6 unités à la pause, ils se sont effondrés lors du troisième quart perdu 10-24. On l'a compris, Paris sait désormais avoir ses temps-forts, il lui faut mieux gérer ses temps faibles. ce qui nous faut dire qu'avec un coach travailleur comme JC Prat, Paris pourrait bien devenir l'équipe que personne ne veut affronter dans les semaines à venir. Espérons que cela ne débute pas contre Lille ce vendredi… Au rayon des individualités, on surveillera de près Daniel Dillon. Le meneur, qui peut aussi évoluer arrière, est une vraie machine à stats avec 14.8 pts/5.4 rbds/5.9 pads/1.1 int pour 17.4 d'évaluation (10ème meilleure évaluation de la division).

Les infos du match

LILLE METROPOLE BASKET - PARIS BASKETBALL

vendredi 14 décembre - 20h00

Palais des Sports Saint Sauveur - Lille

Match parrainé par la MEL

<Cliquez ici pour accéder à la billetterie du match>

 

© photo : Christophe DELRUE